Compte personnel de formation

Créé pour permettre à toute personne en activité ou à la recherche d’emploi de bénéficier d’heures de formation, le Compte Personnel de Formation (CPF) remplace le Droit Individuel à la Formation (DIF) depuis le 5 janvier 2015. Il renforce la formation professionnelle de tous les salariés et leur accorde un droit d’évolution professionnelle jusqu’à leur retraite.
Son objectif : accroître le niveau de la qualification et sécuriser leur parcours professionnel.

A cet effet, l’accès à la formation professionnelle et à l’emploi s’adresse à toute personne engagée dans la vie active:

  • les salariés du privé;
  • les personnes sans emploi, inscrites ou non à Pôle emploi;
  • les jeunes sortis du système scolaire obligatoire, en recherche d’emploi.

Une dérogation est possible pour les jeunes âgés de quinze ans qui signent un contrat d’apprentissage.

Le CPF accorde de nouveaux droits qui permettent de conserver les heures de formation inscrites sur le compte du bénéficiaire, et ce, même en cas de changement de situation professionnelle ou de perte d'emploi.

C’est le salarié qui prend l’initiative de l’utilisation de son CPF, néanmoins, l’employeur peut l’informer, le conseiller et l’orienter (co-construction de projet commun de formation pouvant bénéficier aussi bien à l’employé qu’à l’entreprise).  

Si sa formation ne se déroule par sur son temps de travail, le salarié ne nécessite pas l’autorisation de l’employeur. En revanche, si c’est partiellement ou totalement le cas, il doit obtenir un accord préalable de son employeur, qui a un délai de réponse de 30 jours. Sans réponse de sa part, le salarié peut considérer qu’il est autorisé à suivre sa formation.

Haut

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Ok