Métiers en tension en Guadeloupe : Un marché de l’emploi dominé par les seniors

Dans : Insee Dossier Guadeloupe, No 15, 22 décembre 2017, 60 p.

En Guadeloupe, la participation des seniors au marché de l’emploi est de plus en plus marquée. Entre 2006 et 2013, la population active a augmenté, malgré un effet négatif des migrations résidentielles. Toutefois, à l’horizon 2022, si les tendances démographiques observées récemment se poursuivent, et notamment l’émigration des plus jeunes pour la poursuite des études ou le premier emploi, l’île perdrait plus de 7 000 actifs en six ans. 
Dans la rubrique : Enseignement, formation

Un point est fait sur le développement de la formation d’adultes sur le territoire. Le nombre de formateurs a connu une hausse de 5,4 % par an entre 2008 et 2013 et les perspectives de croissance restent favorables. Leur nombre connaît une forte croissance, ils sont plutôt jeunes – la moitié d’entre eux est âgée de moins de 42 ans et la part des seniors ne dépasse pas 13 % - et, en 2017, les embauches de formateurs ont été soutenues avec 150 projets de recrutements. Les raisons à cela : de forts besoins de formation aussi bien pour les demandeurs d’emploi que pour les personnes en poste notamment dans les secteurs de l’administration publique, de la santé et de l’action sociale et dans une moindre mesure dans les activités techniques et les services administratifs des entreprises.
Par ailleurs, les besoins de formateurs devraient augmenter dans les domaines des technologies numériques. Seule ombre au tableau, plus d’un quart des formateurs ne disposent que de contrats à durée déterminée et le temps partiel concerne un formateur sur cinq.

 

 

Haut

Notre site utilise des cookies pour mesurer l’audience et les usages de nos visiteurs, et vous offrir la possibilité de partager les contenus sur les réseaux sociaux.
En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez l’utilisation de ces cookies. Ok